top of page

Exigences réglementaires ?

Quelles sont les exigences réglementaires des États-Unis et de l'UE en matière de minerais de conflit ?

Courthouse

Les États-Unis et l'Union européenne ont tous deux introduit des exigences réglementaires relatives aux minerais de conflit afin de promouvoir des pratiques d'approvisionnement responsables et durables.

 

Les exigences réglementaires aux États-Unis et dans l'UE sont les suivantes :

États-Unis exigences réglementaires

Les exigences réglementaires américaines relatives aux minerais de conflit font référence aux obligations de déclaration des sociétés cotées en bourse aux États-Unis concernant l'utilisation de certains minerais provenant des zones touchées par des conflits. La réglementation, connue sous le nom de Conflict Minerals Rule, a été mise en œuvre en 2010 dans le cadre de la loi Dodd-Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act.


La Conflict Minerals Rule exige que les entreprises signalent si leurs produits contiennent certains minerais, notamment le tantale, l'étain, le tungstène et l'or, qui proviennent souvent des zones touchées par des conflits en République démocratique du Congo et dans les pays voisins d'Afrique centrale. La loi vise à freiner le commerce de ces minéraux, qui est souvent utilisé pour financer des groupes armés et alimenter la violence dans la région.


En vertu de la Conflict Minerals Rule, les sociétés cotées en bourse aux États-Unis doivent effectuer une enquête raisonnable sur le pays d'origine (RCOI) afin de déterminer si l'un des minerais contenus dans leurs produits provient des pays couverts. Si la société détermine que ses minerais ne proviennent pas de ces pays ou qu'ils proviennent de sources recyclées ou de rebuts, elle doit soumettre un rapport à la Securities and Exchange Commission (SEC) le précisant. Si l'entreprise détermine que les minerais proviennent des pays couverts, elle doit faire preuve de diligence raisonnable sur sa chaîne d'approvisionnement pour déterminer si les minerais financent le conflit.


Si une entreprise détermine que ses produits contiennent des minerais de conflit, elle doit déposer un rapport sur les minerais de conflit auprès de la SEC. Le rapport doit inclure une description des mesures de diligence raisonnable prises, les produits qui ne sont pas exempts de conflits en RDC, les installations utilisées pour traiter les minerais de conflit et le pays d'origine des minerais de conflit.

 

La Conflict Minerals Rule exige également que les entreprises fassent vérifier leurs rapports de manière indépendante et que les rapports soient accessibles au public sur leurs sites Web.


Dans l'ensemble, la Conflict Minerals Rule vise à accroître la transparence de la chaîne d'approvisionnement et à promouvoir un approvisionnement responsable en minerais provenant des zones touchées par des conflits. La règle a été critiquée pour son coût trop élevé pour les entreprises et pour son impact limité sur la réduction des conflits dans les pays couverts.

UE
exigences réglementaires

L'exigence réglementaire de l'UE relative aux minerais de conflit est principalement motivée par le règlement de l'UE sur les minerais de conflit, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2021. Le règlement de l'UE sur les minéraux de conflit s'applique à tous les importateurs d'étain, de tungstène, de tantale et d'or de l'UE, qu'ils soient ou non cotés sur les bourses de l'UE.


Le règlement de l'UE sur les minerais de conflit exige que les importateurs de l'UE fassent preuve de diligence raisonnable sur leurs chaînes d'approvisionnement afin d'identifier et d'atténuer les risques que les minerais de conflit proviennent de zones touchées par des conflits ou à haut risque. Le règlement exige également que les importateurs de l'UE soumettent des rapports annuels à leurs autorités nationales, fournissant des informations sur les pratiques de diligence raisonnable de leur chaîne d'approvisionnement.

Il promeut des pratiques d'approvisionnement responsables et durables en encourageant les entreprises à prendre des mesures pour s'assurer que leurs minerais ne contribuent pas aux violations des droits de l'homme, aux conflits armés et à la dégradation de l'environnement.

 

Les principales caractéristiques de la nouvelle réglementation sont les suivantes :

  1. Diligence raisonnable obligatoire :
    Le règlement exige que les entreprises qui importent ou traitent l'étain, le tantale, le tungstène et l'or effectuent des contrôles obligatoires de diligence raisonnable sur leurs chaînes d'approvisionnement. Cela comprend l'identification et l'évaluation des risques de minéraux de conflit dans leurs chaînes d'approvisionnement, ainsi que la mise en œuvre de mesures visant à empêcher l'utilisation de minéraux de conflit.

  2. Approvisionnement responsable :
    Le règlement exige que les entreprises s'approvisionnent en minerais de manière responsable, en tenant compte des risques sociaux, environnementaux et de gouvernance associés aux activités d'extraction et de traitement.

  3. Exigences en matière de rapports :
     Les entreprises doivent fournir un rapport annuel sur leurs pratiques de diligence raisonnable et leur gestion de la chaîne d'approvisionnement. Le rapport doit inclure des informations sur les politiques et procédures de l'entreprise, ainsi que sur les risques identifiés et les mesures prises pour y remédier.

  4. Certification:
    Le règlement permet la certification des pratiques d'approvisionnement responsable, qui peut être utilisée pour démontrer la conformité au règlement.

  5. Mise en application :
    Les règlements sont appliqués par les autorités nationales dans les États membres de l'UE.  Les entreprises qui ne se conforment pas aux règlements peuvent se voir infliger des amendes, des actions en justice ou d'autres sanctions.

     

Les nouveaux règlements de l'UE sur les minerais de conflit s'inscrivent dans le cadre d'un effort mondial visant à résoudre le problème des minerais de conflit. Les règlements visent à promouvoir un approvisionnement responsable et à prévenir l'utilisation des minerais de conflit dans les chaînes d'approvisionnement, ce qui peut aider à réduire le commerce des minerais de conflit et contribuer à la protection des droits de l'homme et de l'environnement.

Conclusion

Les exigences réglementaires des États-Unis et de l'UE relatives aux minerais de conflit visent à promouvoir des pratiques d'approvisionnement responsables et durables et à aider à prévenir les violations des droits de l'homme, les conflits armés et la dégradation de l'environnement.  Les entreprises qui opèrent aux États-Unis et dans l'UE sont tenues de se conformer à ces réglementations et de prendre des mesures pour s'assurer que leurs minerais proviennent de sources responsables. 

En tant que consultants en matière de minerais de conflit, nous pouvons aider les entreprises à s'y retrouver dans les complexités de ces exigences réglementaires et à développer des stratégies efficaces pour un approvisionnement responsable.

bottom of page